Leçon d’arithmétique : à votre avis, combien de travail et de savoir-faire se cachent derrière chaque jolie planche ?

Parce que les belles choses prennent du temps, il m’importait de vous parler ici de la « gestation » d’une jolie planche.

Vous avez été nombreux à me demander comment on créait une planche pédagogique et décorative. Design inédit ou illustrations issues des trésors de la Bnf, chaque planche a un décor unique, longuement imaginé, et peaufiné par mes soins, armée de patience et entourée d’une petite équipe.

Je vous raconte ce qui se cache derrière chaque planche ?!

Une Jolie Planche c’est avant tout une idée – que j’avais depuis longtemps, ou que vous m’avez soufflée -, suivie de deux semaines de recherche et de documentation. Je croule en général sous une bonne dizaine d’ouvrages de référence qui alimentent quelques nuits blanches de lecture ! Et oui, on aimerait pourtant bien, mais on ne sait pas tout sur tout. Il nous faut souvent (mais j’adore ça!) nous documenter longuement, lire, échanger avec des experts, relire, avant de commencer à tout mettre à plat.

S’en suit justement cette mise à plat, qui consiste en une semaine de synthèse et de structuration des contenus ; c’est l’étape incontournable pour rendre les savoirs « comestibles » ! Soucieuse de l’aspect ludique et accessible de nos contenus dans l’apprentissage, cette étape est fondamentale.

C’est alors qu’intervient une partenaire de choix ; la graphiste-illustratrice qui travaille à mes côtés, une à deux semaines consécutives, pour mettre en forme et en couleurs les contenus. Nous testons souvent de nombreuses maquettes avant de trouver la bonne. Les choses faites avec amour prennent du temps ! 

Enfin, l’étape finale – et plutôt stressante – : la révision et validation du contenu auprès d’un expert. On ne rigole pas, tout ce que vous affichez est creusé, vérifié, validé, du vrai de vrai !

On peut alors envoyer en impression un premier prototype, pour vérifier le rendu des couleurs notamment. Plusieurs jours sont nécessaires, et parfois même un petit aller-retour sur place, chez notre imprimeur d’art, à quelques dizaines de kilomètres de Paris.

Lorsque le produit nous convient parfaitement, que nous sommes convaincus qu’il pourra véritablement réveiller votre déco, on lance les impressions en quantités adaptées aux volumes de commandes. Nous fonctionnons en flux tendu en permanence pour ne pas gaspiller. 

Ces dernières sont en suite acheminés dans un ESAT des Hauts-de-Seine, avec qui nous sommes très fiers de collaborer pour toute notre logistique, de l’emballage jusqu’aux expeditions.

En résumé, entre une idée de planche et l’accrochage, il y a peu d’intermédiaires et peu de distance, mais il peut se passer 2 mois… et parfois plus, parce que l’on manque de temps pour lancer toutes les créations qui nous trottent dans la tête ! Afin de faire face à notre créativité sans limite, et notre exigence de qualité, nous nous reposons désormais sur un réseau de professionnels et d’artisans qui nous connaissent et avec qui nous faisons du bon travail. J’ai hâte de vous les présenter très prochainement !

Laisser un commentaire